L’ouverture partielle et progressive du marché iranien attire un nombre important d’entreprises françaises. Si ce marché de plus de 80 millions d’habitants est extrêmement porteur, il reste encore un grand nombre d’obstacles à surmonter pour les entreprises françaises : interdiction de commercer avec certaines entités, manque d’informations économiques fiables, réticences des banques européennes à travailler avec l’Iran…

Afin de répondre à ces défis et soutenir le développement des entreprises françaises, notamment les PME et les ETI, MEDEF International a décidé de créer le Centre français des affaires (CFA) de Téhéran. Ce dispositif apporte un appui à la fois opérationnel (conciergerie d’affaires, location de bureaux, organisation de missions d’entreprises) et stratégique (aide à l’identification de partenaires, décryptage institutionnel, suivi de l’environnement juridique et financier). Le CFA de Téhéran est développé en partenariat avec l’ADIT, principal acteur français de l’intelligence économique et opérateur du Centre français des affaires de Bagdad.
 
Le CFA de Téhéran dispose d’une équipe présente en permanence à Paris et à Téhéran, placée sous la direction de Matthieu Etourneau, directeur général, par ailleurs en charge du Moyen-Orient au sein de MEDEF International. Les locaux du CFA de Téhéran sont situés dans le Nord de la capitale, en plein cœur du quartier d’affaires.
 
Pour Pierre Gattaz, président du MEDEF : « L’Iran va entrer dans les prochains mois dans une phase importante d’attributions de marchés, avec de réelles opportunités pour les entreprises françaises. Cela nécessite une très bonne compréhension de ce qu’attendent nos interlocuteurs iraniens. Il convient donc de s’y préparer dès maintenant. L’équipe du CFA de Téhéran apportera aux entreprises des conseils à haute valeur ajoutée sur ce marché complexe et prometteur. »
 
Pour Frédéric Sanchez, président de MEDEF International : « C’est la première fois que nous lançons un tel dispositif, afin de répondre aux enjeux que représente l’ouverture de l’Iran et d’apporter aux entreprises des clés pour mieux comprendre le cadre juridique complexe dans lequel évolue ce marché. Le Centre français des affaires de Téhéran s’inscrit dans l’ambition de MEDEF International d’élargir la palette de services proposés aux entreprises françaises, notamment les PME et les ETI. C’est également un projet complémentaire des structures publiques d’accompagnement à l’export avec lesquelles nous allons travailler en étroite collaboration.»
          
                                                                                             
 
A propos de MEDEF International :
MEDEF International est une association privée à but non lucratif créée en 1989 par le Mouvement des entreprises de France (MEDEF) pour renforcer son action dans les relations économiques bilatérales et pour promouvoir les intérêts des sociétés françaises à l’étranger au moyen d’actions collectives. MEDEF International est l’organisation la plus représentative du secteur privé français au niveau international. Elle rassemble quelque 7 000 entreprises françaises qui opèrent déjà dans le monde, dans 80 Conseils dirigés par 54 dirigeants de grandes multinationales françaises.
 
A propos de l’ADIT :
L’ADIT, leader européen de l’intelligence économique,  a été créée en 1993 par l’Etat en vue d’accompagner le développement international des entreprises françaises. Privatisée en 2011, l’entreprise est aujourd’hui détenue par le fonds Weinberg Capital (66%), Bpifrance (24%) et l’APE (10%). L’ADIT accompagne et conseille les entreprises dans leur développement international et dans la maîtrise des risques.
 
A propos du Medef :
Le Medef est lepremier réseau d’entrepreneurs de France avec plus de 750 000 entreprises adhérentesdont 90% de PME de moins de 50 salariés et 80 fédérations professionnelles.
Le Medef défend et fait valoir les intérêts des entreprises auprès de l’ensemble des décideurs et promeut l’esprit d’entreprendre et de conquête dans un monde en transformation.
Le Medef dialogue avec l’ensemble des acteurs de la société civile et met au cœur de son action la création d’emplois et la croissance de l’économie.